009. Il nous faut un nom !

Bonjour à tous !

Comme nous avions une semaine d’avance sur l’objectif du mois de janvier, nous avons décidé de nous occuper un peu plus de vous ! Comment communiquer avec vous, partager notre aventure ? Mais surtout comment vous permettre de nous (re)connaitre ? Nous avons donc travaillé sur notre identité en tant que futurs auteurs.

Seulement voilà ! Créer une identité pour notre duo et notre projet, c’est aussi compliqué que de trouver une idée pour notre roman. C’est ici qu’a commencé cet autre voyage qu’est la communication.

Mon nom est Personne

Tout au début de notre projet, nous nous étions amusés à lui chercher des noms. Le « Projet Manhattan » ou le « Projet Chaos », ça en impose, on sait tout de suite de quoi l’on parle. Alors nous avons voulu faire pareil.

Ce fut un désastre.

Oh nous avions des noms par dizaines ! Du Projet Rival au Projet Deux Sans Limite en passant par le Projet de la Loose ; la liste était longue. Mais aucun ne semblait correspondre. Pire, ces noms nous décrivaient plus que notre projet. La raison était simple : nous ignorions ce que nous voulions écrire. C’est pourquoi nous avons démarré notre « Projet Sans Nom », sans abandonner pour autant l’idée de lui en trouver un.

Jusqu’à cette semaine !

La naissance d’une légende

Bon d’accord. Peut-être pas une légende. Mais au moins de notre duo !

Ce n’est pas celui de notre projet que nous avons trouvé — celui-là va devoir encore attendre. Nous nous sommes dit que trouver un nom pour notre micro collectif était finalement plus intéressant, car c’était ce que nous avions fait inconsciemment jusque-là. De plus, si d’aventure l’expérience nous plait au point de vouloir recommencer, le nom du groupe survivra plus facilement que celui du projet. Il restait à nous définir. Le travail que Laurène et moi avons fait sur nos préférences et nos attentes s’est avéré très utile pour cela.

Nous sommes des apprentis en quête de savoir. Nous voulons écrire des aventures fantastiques. Nous sommes :

Les Incapables Fantastiques !

Ça claque hein ! bon, peut-être pas tant que ça. En vérité, cela nous a pris beaucoup de temps ainsi que des listes à rallonges pour trouver une idée. Se connaitre c’est bien, mais, comme toujours, l’inspiration nous tombe dessus aussi souvent qu’une météorite. C’est pourquoi nous avons exprimé tous les noms qui nous passaient par la tête. Croyez-moi lorsque je vous dis que la honte n’a eu aucune emprise sur notre performance créative ! Dans la liste il y avait :

  • Projet des claviers hystériques (le caillou n’est pas mort !),
  • Projet du binôme démoniaque (Ce n’est même pas le plus prétentieux !),
  • Projet à deux inconnus (je l’aimais bien celui-là !),
  • Projet entre deux plumes (on ne juge pas s’il vous plait. Il faut tout écrire pour trouver une idée ; clichés inclus).

Mais les « Incapables fantastiques » nous a attirés tous les deux.

L’oxymore nous plait et les deux termes nous définissent à bien des égards. D’abord nous n’avons jamais écrit de romans ; toutes nos tentatives ont échoué. Nous en sommes incapables. De même, nous sommes incapables d’arrêter d’essayer. Toute personne experte a été un jour incapable. C’est le premier stade de notre apprentissage.

Le fantastique, c’est ce que nous aimons, ce que nous aspirons à vous faire découvrir. C’est également ce que nous voulons devenir. Par cet exercice, nous avons l’ambition d’être capables de déjouer de mieux en mieux les pièges de l’écriture pour, peut-être un jour, devenir des auteurs fantastiques. Il s’agit de notre utopie. C’est notre objectif ultime, au-delà même de notre binôme ou de notre projet.

C’est pourquoi vous êtes arrivés sur le site des Incapables Fantastiques. C’est nous. C’est tout écrivain amateur qui rêve de faire rêver le monde. Nous sommes tous des incapables qui veulent apprendre. Nous sommes tous un peu plus fantastiques chaque fois que nous apprenons.

Alors oui, ce n’est pas aussi « Badass » que Dany Trejo, ni aussi innovant que « SpaceX », mais cela nous ressemble ; c’est le principal. Après tout, c’est ce que les gens ont fait de ces noms qui les a rendus marquants. Alors à nous de jouer maintenant !

Nous voilà partis dans la création de notre site avec la rédaction de ses premiers articles. Nous avons défini les objectifs du mois de février : terminer notre prémisse et démarrer la construction notre schéma narratif. Ça y est, nous rentrons dans le dur ! Pour la semaine prochaine il nous faut :

  • Finaliser un logo.
  • Commencer une frise temporelle.
  • Définir les contraintes.
  • Définir le principe directeur.
  • Définir le conflit central.
  • Définir la séquence unique de cause à effet.
  • Définir le choix moral.

Fantastiquement vôtre,

Les Incapables.
Mardi 2 février 2021

2 réflexions sur “009. Il nous faut un nom !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Retour haut de page